10 novembre 2008

Du coaching pour les parents d'élèves désemparés

Le Figaro - France : Du coaching pour les parents d'élèves désemparés

Je trouve assez triste que la communication entre parents et professeurs en soit arrivée là !

Pas fait pour redorer la blason du coaching non plus : les trucs et les mallettes miracles c'est du commerce...pas du coaching ! :-(

3 commentaires:

erdelcroix a dit…

J'suis dans l'absolue anti coaching des parents d'élèves... mais à y regarder de plus près, j'ai l'impression que l'on apprend aux parents à être simplement des parents...
Pour beaucoup d'entre nous (je me place du côté des parents), cela fait longtemps qu'ils ont abdiqué leur rôle éducatif et le régne de l'enfant roi n'arrange rien !

Pour le dialogue Parents -profs, je suis plus nuancé... car si de mon côté, en général, cela ne pose pas de problème, je pense que certains enseignants auraient besoin d'une formation communiquer avec les parents.

En effet, même si le discours est présent : je suis ouvert à rencontrer les parents, je peux les recevoir quand ils veulent… la vérité est autre !

Difficile de discuter avec un enseignant qui pense avoir la réponse à tout et qui est l'hyper spécialiste de tout ce qu'il avance (si, si, j'en connais). En plus, l'argument pédagogique ou le programme sont trop souvent le moyen de défense de l'enseignant. Un peu juste.
De plus, je me mets à la place de certains parents qui n'ont pas notre niveau de "culture"... Difficile pour eux de discuter avec l'enseignant.
Cela est significatif lors des rencontres Parents enseignants dans le secondaire.

Au passage je suis également surpris parfois du comportement des parents au sein des différentes instances de l'école. Ils avalisent sans mot dire les décisions des enseignants... j'en ai encore eu un exemple lors du dernier C. A. du collége. L'"administration" nous a baratiné pendant 10' sur un sujet, en nous innondant de chiffres... Mais aucune comparaison n'était possible et j'ai du poser la question de savoir ce qu'il en était ailleur... Une réponse évasive… Me reste à me faire une idées sur Internet. Je dois préciser que je me suis senti obligé de préciser que c'était simplement à but d'information que je posais la question, pas pour remettre en cause le sujet : l'absentéhisme des profs :-)

D'un côté, il faudrait apprendre à certains profs qu'ils ne sont pas au dessus du lot et aux parents que les enseignants sont des Hommes comme les autres et qu'ils ne sont plus les "mandarins" du peuple comme au 19e :-))

florence Meichel a dit…

Merci pour cette réponse pleine de bon sens Eric...elle m'a donné envie d'aller plus loin...je viens de lancer une discussion sur Apprendre 2.0 sur ce sujet !

delcroix a dit…

comme j'ai un peu de temps, je fonce vers le ning :-)