7 mars 2011

Apprendre2.0 et google search

 ( L'influence des algorithmes est loin d’être neutre, tant sur le plan individuel que collectif... )

Surprise ce matin :

Cliquer sur l'image pour l'agrandir


Pour mieux comprendre http://www.webrankinfo.com/dossiers/google-search/personnalisation-...

En particulier :


Impression diffuse que l’évolution de ce service s'inscrit dans une stratégie globale dont nous avons du mal à cerner les tenants et les aboutissants ?

Peut-être quelque chose à voir avec cette vision des processus d'ontologie sémantique évolutive ?
http://florencemeichel.blogspot.com/2010/09/poiesis-de-lontologie-s...

L'ontologie n'est ici cependant probablement déjà plus si évolutive que ça dans la mesure où Google nous fait des propositions de recherche instantanée...donc la dimension intentionnelle et réflexive du processus search s'amenuise au profit d'une industrialisation sémantique de l'attention.
Il y a aussi parallèlement un renforcement des "bulles cognitives" : chacun reçoit, en effet, une réponse marketing [imposée par algorithme Google] personnalisée, orientée vers lui-même et ne reflétant plus l'image d'une réponse collective et partagée = plus moyen de se situer par rapport à l'image globale d'où dé-couplage au monde induit par design partial (cf critères de légitimité - perspective numérique - Olivier Auber )
A terme, accélération/singularité et création de bulle par défaut d'auto-organisation via industrialisation sémantique et parcellisation de la vision pour les users ? D'une certaine manière, je me demande si ce n'est pas justement ce que cherche à entériner et amplifier les cerclages catégoriels de Google+ ? ==> Préparation du terrain "singularité" en cours ???

Cliquer sur l'image pour l'agrandir 




Une fois de plus, on démontre ici combien il est important que chacun apprenne à découvrir et comprendre les processus associés aux outils car leur compréhension modifie la grille de lecture des résultats ! Apprendre à apprendre n'est pas un luxe mais une compétence essentielle a l'ère du numérique ! S'il y a un point de vue qui semble légitime et collectif, c'est bien celui-ci ! :-) non ?

A lire en parallèle :
- Le risque de l'individualisation d'internet : http://www.internetactu.net/2011/06/13/le-risque-de-lindividualisation-de-linternet/

MAJ du 5 septembre 2011 : les tentatives de court-circuit se confirment : http://affordance.typepad.com/mon_weblog/2011/09/total-recall.html

MAJ du 30 septembre 2011 :  le piège de Google se referme aussi sûrement que 2 et 2 font 4 :
- https://maniacgeek.wordpress.com/2011/09/30/vos-cercles-google-sont-un-critere-de-referencement-pour-google/
- Google et le capitalisme linguistique

MAJ du 3 octobre 2011 : Google est, ni plus ni moins, entrain de tenter le contrôle d'un processus du vivant, à savoir l’évolution par accommodation génétique http://webinet.blogspot.com/2011/10/levolution-un-art-plastique-part-2.html

MAJ du 20 octobre 2011 : remarque intéressante de C. Fauré - "Google ne cherche pas il donne des réponses pré-calculées. Des réponses qui étaient là avant requête" via https://twitter.com/#!/moreiraemma/status/127008270979305473

MAJ du 15 mars 2012 : Google search vs Google answer - Google ne dira plus où se trouvent les réponses. Il répondra. http://www.numerama.com/magazine/22022-google-ne-dira-plus-ou-se-trouvent-les-reponses-il-repondra.html

MAJ du 22 aout 2012 : NB - impact éducation aux médias :-)
MAJ du 3 septembre 2012 : Guerre normative http://cafedu.com/wiki/Guerre_normative
"la stratégie à laquelle nous sommes soumis est très simple : c'est celle du DoT (Denial of Thinking) pour que nous acceptions que les "communautés mondiales" (M$, Google, Apple, IBM, etc.) pensent pour nous et nous conduire à croire qu'il faut acheter leurs produits pour être satisfaits. Consommateurs de tous les pays, unissez-vous ... sous nos marques !
Ce DoT passe par la masse d'informations inutiles que l'on nous apporte à traiter, pour nous montrer que nous n'avons pas analysé suffisamment de données pour nous décider de manière judicieuse. Le meilleur exemple ce sont les OpenData et les big-data. Si nous ne pouvons pas les traiter elles ne nous servent à rien. Il faut donc veiller à ce que nous n'ayons pas les moyens de les traiter, et nous engager nous-mêmes dans une spirale de décadence universitaire, sauf à intégrer les rangs adverses pour bénéficier de ses moyens, de son rayonnement, de son savoir, accroissant ainsi son influence locale.

Nous sommes donc obligés :
  • soit d'acheter du pré-pensé à partir de ces données (libres mais trop grosses),
  • soit de les traiter nous-mêmes selon un processus qui nous le permette (pour autant que nous le puissions encore alors que nous sommes sous influence). Ce processus est l'intellition, c'est à dire l’utilisation intelligente de l'information et de la communication pour en tirer autant ou plus d'aide à la décision que Google mais
  • par et pour nous-mêmes.
  • pas pour l'acheteur conditionné type correspondant à notre "langtag" et aux objectifs de vente ou de lobbying politique voulu par l'engineering social du vendeur pour notre segment de marché/opinion."
MAJ du 10 octobre 2012
Louise Merzeau évoque l’idée de clôture informationnelle (paragraphe 25) http://rfsic.revues.org/193

MAJ du  16 octobre 2012 : "Depuis 2009, Google a ajouté la recherche personnalisée à tous ses utilisateurs. Cela signifie que pour la même recherche, deux personnes différentes auront des résultats différents. Cela pose déjà un problème, car plus un utilisateur va consulter des sites qui vont dans un sens, plus ses prochaines recherches l’amèneront vers des sites qui vont aussi dans ce sens, jusqu’à ne plus voir que ce sens là." http://geexxx.fr/2012/10/16/duckduckgo-il-ny-a-plus-de-resultats-standards-sur-google-a-present/
La question que je me pose c'est dans quelle mesure cela renforce justement la polarisation de groupe ? "Psychologists have found that social media outlets such as Facebook and Twitter demonstrate that group polarization can occur even when a group is not physically together. As long as the group of individuals begins with the same fundamental opinion on the topic and a consistent dialogue is kept going, group polarization can be observed." http://en.wikipedia.org/wiki/Group_polarization 
Bref on n'a pas fini avec l'ideal ascetique de LA singularite et le paradoxe des banquiers ...

MAJ du 29 octobre 2012 : Google knowledge graph : "passer d'un moteur de recherche a un moteur de savoir" => réouverture des dimensions couplage et sérendipité ? pas certain ... Par ailleurs :  Quels équilibres à trouver ? A SUIVRE donc...une chose est sûre cependant "il va par contre falloir apprendre à s’en servir correctement" (Olivier Carbone)
[Sur la différence savoir/connaissance : http://florencemeichel.blogspot.co.uk/2009/11/distinguer-savoir-et-connaissance.html ]

MAJ du 27 Aout 2013 : 
 Hyp : A terme, accélération/singularité et création de bulle par défaut d'auto-organisation via industrialisation sémantique et parcellisation de la vision pour les users ? D'une certaine manière, je me demande si ce n'est pas justement ce que cherche a entériner et amplifier les cerclages catégoriels de Google+ ? ==> Préparation du terrain "singularité" en cours ???
 Ah "merde"...  :  "It is almost like an auto-immune disease, where the systems they created to make it more resilient actually spread the failure more rapidly." http://www.theguardian.com/technology/2013/aug/23/nasdaq-crash-data?CMP=twt_gu 

MAJ du 18 décembre 2013 : #noloops et création de bulles à tous les étages ... la bigdata "sert même à éviter de lui parler, à ne plus jamais lui parler" http://www.internetactu.net/2013/12/18/le-big-data-fait-il-linverse-de-ce-quil-promet/

MAJ du 17 décembre 2014 : lueur ?... l'aléatoire réel n'est pas du pseudo aléatoire http://www.internetactu.net/2014/12/17/des-limites-du-calcul-a-loracle-de-turing/

Aucun commentaire: