24 novembre 2011

Cartes émotionnelles et cartes subjectives

Si, sur un plan sémantique, les deux approches semblent assez proches. Dans les faits, leurs designs différent, voir les opposent .

Les cartes émotionnelles
greffent sur une carte arbitraire des données automatisées (via GPS et capteurs électriques), alors que les cartes subjectives se détachent de l'arbitraire et font émerger sens et représentations à partir de données hétéroclites, non automatisées .

Cartes émotionnelles et cartes subjective ne s'appuient pas sur les mêmes processus cognitifs, heuristiques et créatifs : dans le premier cas, on augmente la carte, dans le deuxième on augmente la compétence des acteurs à lire/comprendre des cartes :-)

On retrouve ici une notion fondamentale abordée par Philippe Queau : "la réalité augmentée doit avant tout augmenter non l'environnement mais capacités de réflexion et d'action des hommes et des femmes."

A lire en complément :

- Sans citoyens émancipés, pas de démocratie http://florencemeichel.blogspot.com/2010/05/sans-citoyens-emancipes-pas-de.html?spref=tw

Aucun commentaire: